HUA-HIN

Version avec un MINIMUM de photos ICI


En provenance de Bangkok, c'est d'abord Cha-Am, et ses plages populaires auprès des thaïs, que vous rencontrerez avant d'arriver à Hua-Hin qui se localise une trentaine de kilomètres plus au sud.

Entre les deux, des plages, encore des plages, toujours des plages, de beaux hôtels …
Le tout coupé en deux par un camp d'entraînement militaire des forces spéciales à l'intérieur duquel se trouve l'ancien Palais d'Eté du Mareukatayawan. L'accès est autorisé sans le moindre problème via l'entré RAMA VI du camp (première entrée en venant de Cha-Am - seconde en venant d'Hua-Hin).

Hua-Hin, la plus ancienne station balnéaire de Thaïlande, a un charme certain. Belles plages, tranquillité, repos … sont au programme. On y trouve de tout à des conditions intéressantes dans des quartiers typiques aux anciennes maisons de bois de style traditionnel. Mais la situation évolue et ces belles maisons commencent à disparaître au profit de constructions modernes abritant des tailleurs Indiens et Pakistanais.

Hua-Hin est apprécié depuis longtemps et de bien des gens.
C'est ainsi qu'à l'entrée de la ville se trouve un autre Palais d'Eté ("Klai Kangwon" qui signifie "Loin des soucis") qui fut construit au début du siècle dernier par le Roi Prachathipok. Il y résidait lorsqu'un coup d'état le renversa transformant ainsi la monarchie absolue en monarchie constitutionnelle.
Rénové à la fin du siècle dernier, il est fort apprécié par la famille royale qui y réside régulièrement.
Les visites sont autorisées en dehors de la présence de la famille royale. C'est facilement détectable, il suffit de regarder si des bateaux militaires mouillent près du petit port.

Hua-Hin c'est un peu une histoire d'amour entre le modeste village de pêcheurs de 1911 et la famille royale.
En effet c'est le Prince Chakrabongse, tombant sous le charme de la localité, qui décida d'y faire construire un bungalow.
Rapidement imité par d'autres membres de la famille royale et par la cour, le notoriété de Hua-Hin ne cessa de grandir d'autant plus vite que le chemin de fer construit dans les années 1920 facilitait son accès à une époque où les routes ...

Tranquillité et repos ? Oui, mais il y a aussi de nombreuses choses à visiter dans le coin.
Par exemple le palais de Khao Wang à Phetchaburi, les temples de Phetchaburi… sans oublier les deux palais précités.
Profitez aussi du marché nocturne, après une belle journée de plage ou de visites c'est bien agréable.
Après tant d’eau de mer … un besoin d’eau douce ? Alors rendez-vous au barrage de Kaeng Krachan situé à quelques dizaines de kilomètres (retenue de 46,5 km² pour une capacité 710 millions de m3 d'eau ! Des vues superbes vous y attendent. Possibilité de faire une ballade en bateau sur le lac de retenue et même, si vous avez quelques heures devant vous, de remonter le fleuve jusqu’à la frontière birmane.
La région comporte de très nombreux golfs forts fréquentés par des Japonais. Il parait que même en tenant compte des billets d'avion et de l'hôtel c'est nettement moins cher que de pratiquer le golf ... au Japon.


D'AUTRES PHOTOS DE CETTE VISITE



Plages entre Hua-Hin et Cha-Am


Plages de Hua-Hin


Hua-Hin


Hua-Hin


Hua-Hin


Au premier village au sud d'Hua-Hin


Barrage de Kaeng Krachan
En savoir plus sur Cha-Am
En savoir plus sur Hua-Hin
RETOUR : Menu principal - Menu des visites

Toutes les photos sont de Alain Bottu © 1995-1998-2004

A SUIVRE ... ET REVENEZ NOUS SUR LE SITE

© Alain Bottu
La reproduction partielle ou totale de ce site à des fins non commerciales et/ou commerciales
- au sens le plus large -
est soumise à accord préalable de l'auteur
.